Sale

Monsieur Lune – Un Renaud pour moi tout seul (CD)

10.00 8.33

Sorti le 23 juin 2017  – Papa Luna Productions

 

01. Deuxième Génération

02. Laisse Béton

03. La Chanson du Loubard

04. La Teigne

05. Je suis une bande de jeunes

06. Gueule d’Aminche

07. Buffalo Débile

08. Les Aventures de Gérard Lambert

09. La Médaille

10. C’est mon dernier bal

11. Les Charognards

 

Livraison 2 à 7 jours ouvrés dès validation de votre paiement.

En stock

Description

“Un Renaud pour moi tout seul” fait référence au nom de la série de concerts que Renaud donna à l’Olympia en janvier 1982. Mitterrand est président depuis peu et le défenseur des loubards au grand cœur se produit dans la salle mythique parisienne.

Ça lui tenait à cœur, à Monsieur Lune et c’est enfin là : un album de reprises de Renaud. Pas de « Mistral Gagnant » ni de « Morgane de toi » ici, non… mais des reprises de chansons de Renaud sur ses albums de 1975 à 1983 à l’écriture sociale comme “Laisse béton”, “Deuxième génération”, “Mon dernier bal”, “La teigne”…

Même s’il est volontiers romantique et que les histoires de coeur lui tiennent aux tripes, Monsieur Lune a une vision bien précise de Renaud… Son coeur de « petit bourgeois » ne vibre que pour la fibre sociale du chanteur, qui a jalonné son passé puisque Maman Lune et Papa Lune ont jadis tous deux travaillés pour Renaud Séchan… Mais ce n’est finalement que deux ou trois décennies plus tard que le petit Nicolas Pantalacci, devenu le grand Monsieur Lune, décide de s’attaquer à une partie du répertoire de celui qui a dessiné les contours de son enfance.

« Un Renaud pour moi tout seul » fait référence au nom de la série de concerts que Renaud donna à l’Olympia en janvier 1982. Mitterrand est président depuis peu et le défenseur des loubards au grand coeur se produit dans la salle mythique parisienne.

La pochette du disque est alors créée par le beau-père de Monsieur Lune, qui par la même occasion immortalise la moue enfantine de son beau-fils, aujourd’hui plaquée sur l’artwork de cet album. La boucle est bouclée. En grandissant, Monsieur Lune, que l’injustice sociale fait défaillir, est touché par ces textes qui évoquent les laissés-pour-compte, les mis au banc, les égratignés de la vie…

« Deuxième Génération », « Laisse Béton », « Je suis une Bande de Jeunes » ou encore « La Chanson du Loubard » forment alors une caisse de résonance idéale pour Monsieur Lune, qui est passé, à une époque de sa vie, du chic 14ème arrondissement de Paris à la poudrière Saint-Ouen. Il a eu envie d’en découdre avec lui-même et de fomenter ce projet de reprises.

Et quelle meilleure aire de jeux que les histoires de loosers magnifiques de Renaud ?

 » Le côté narratif  » de ses chansons est un atout primordial pour le story-teller qu’est Monsieur Lune. Et c’est en se les appropriant sans les dénaturer, en choyant leur ADN social tout en les caressant du bout des doigts que Monsieur Lune est parvenu à éclairer ces onze reprises de sa lumière enfantine… C’est bien simple : on dirait un gamin à la voix d’homme qui raconte des histoires de jeunes, parfois cabossés, souvent désabusés, immanquablement écorchés par la vie.

Du côté de la forme, on retrouve l’urgence du fond : 90% de l’album a été enregistré live, comme pour donner aux chansons la rugosité et la fragilité dont elles se nourrissent et dont elles ont encore besoin. Le 28 avril 2017, « Un Renaud pour moi tout seul » racontera finalement plus l’histoire de Monsieur Lune que celle de Renaud. Et ça tombe bien, car c’est exactement ce que l’on attend d’un bon album de reprises.

      

X